Port d'Albret - N°120 - Mars/Avril 2014

663 000 € de dommages pour le SIPA

Les tempêtes de janvier et février ont provoqué de gros dégâts sur les ouvrages gérés par le Syndicat intercommu-nal de Port d’Albret.

La conjonction de la houle, du vent, de gros coefficients de marée et de la montée des eaux dans le bassin versant, en raison de fortes précipitations, a créé un cocktail dévastateur à Port d’Albret en janvier et février. Les ouvrages du SIPA (Syndicat intercommunal de Port d’Albret) ont été très endommagés. Même si elles doivent être validées par des experts, les premières estimations font état de 663 000 € de dégâts.

Côté Soustons, les digues du lac ont souffert. Côté Vieux-Boucau, celles de l’exutoire du lac marin, qui étaient en cours de réhabilitation (JdP n° 115) ont également été touchées. «Sur la partie sud, pour laquelle les travaux étaient terminés, nous déplorons un éboulement sur une vingtaine de mètres, indique Pierre Froustey, maire de Vieux-Boucau et président du SIPA. Les vagues sont venues frapper la dune, ce qui n’était jamais arrivé. En ce qui concerne l’avant-digue de la partie nord,  sur laquelle nous n’étions pas encore intervenus, elle a complètement été déstructurée.»

Mais c’est le barrage (photo) qui a certainement subi les plus gros dommages. «Des troncs, projetés par la houle, ont cassé toute la partie haute en béton. Le mécanisme a été endommagé et la partie électrique s’est retrouvée complètement sous l’eau. Nous avons aussi des doutes sur la structure et le conseil syndical a donc lancé une évaluation complète des travaux à envisager.»

Pour l’aider à les financer, le SIPA a sollicité l’aide de l’Etat, dans le cadre d’une intervention exceptionnelle d’urgence.

Photo © Studio-Louisiana.com


 

Des dégâts aussi sur Vieux-Boucau

Outre les ouvrages du SIPA, la commune de Vieux-Boucau a également souffert des tempêtes hivernales. Celle de janvier a provoqué 100 000 € de dégâts, celle de février 165 000 €. «La dune de la plage sud et la dune du camping ont reculé de vingt mètres, indique le maire Pierre Froustey. Elle s’est notamment creusée devant le Capitain Bar et le Mojito, et a pratiquement mis à nu leurs fondations.» Les vagues violentes ont également endommagé le poste MNS. Dans ce secteur, le réseau d’assainissement a été mis hors service, tandis qu’en reculant, la dune nord a abîmé deux mobile homes et une tente lodge du camping qui se sont presque retrouvés ensevelis.

Autour du lac, l’eau est montée jusqu’au pied des habitations. L’estacade en bois a été endommagée tout comme une partie du réseau électrique d’éclairage public. Mais les inondations ont été évitées grâce à «une excellente collaboration entre les communes de Soustons, Messanges et Vieux-Boucau». La mise en place d’une cellule de crise a permis de surveiller en temps réel les niveaux d’eau dans l’étang de la Prade et dans les lacs de Soustons, Pinsolle et Port d’Albret, et de le maintenir en dessous du seuil d’alerte grâce à un jeu de remplissage et de délestage réalisé par un système de pompes à très haut débit mis en place par la Sécurité civile.

 

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 

Boutique
16.15 € Les Aravis vus d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous