Messanges - N°127 - Mai/Juin 2015

Des plages plus accueillantes

Les travaux d’aménagement des plages, qui sont presque terminés, constituent la principale dépense de l’année.

Comme partout sur la Côte Sud des Landes, les élus messangeots ont dû prendre en compte la diminution des dotations de l’Etat, lors de la préparation du budget primitif 2015. Dans la commune, la baisse est de 30 000 € cette année. «Mais ce qui nous impacte beaucoup plus, c’est la nouvelle loi sur la taxe de séjour», souligne Bernard Moresmau, adjoint aux finances. Votée fin décembre, elle exonère désormais les moins de 18 ans de son paiement. Auparavant, seuls les moins de 13 ans étaient exemptés de cette redevance due par les vacanciers qui logent dans un hébergement marchand, afin de financer les dépenses liées à la fréquentation touristique. «Il est un peu difficile de savoir quelle somme nous allons perdre exactement, mais nous avons estimé la baisse des recettes entre 50 000 et 70 000 €.» Un sacré manque à gagner d’autant plus paradoxal à Messanges que les principales réalisations de l’année concernent... des aménagements touristiques !

Un peu moins des deux tiers du budget d’investissement – dont le montant total avoisine les 800 000 € quand la section de fonctionnement s’équilibre à 1,57 M€ – sont ainsi consacrés à la réfection des accès aux plages nord et sud de la commune, le fameux «plan plage» dont les travaux sont presque terminés. Création de belvédères pour admirer l’océan, installation de parking à vélos, réfection des sanitaires et de la signalétique… les plages sont désormais beaucoup plus accueillantes. La nord a en outre vu la réfection de sa montée et du parking forestier. Le tout pour 490 000 €. En attendant de recevoir les subventions (environ 80 %) et le fonds de compensation de la TVA, la commune réalise un prêt à court terme de 350 000 € pour financer les travaux. En outre, les taxes locales augmentent de 1,5 %1 pour assurer l’équilibre de l’ensemble des budgets.

A côté de ce «gros morceau», les autres dépenses de l’année paraissent presque anecdotiques. On notera tout de même une enveloppe de 20 000 € pour la rénovation des pompes à chaleur de la piscine, et une autre de la même somme pour le lancement du plan local d’urbanisme.

1 Taxe d’habitation : 8,11 % ; foncier bâti : 7,90 % ; foncier non bâti : 30,58 %.

 

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 

Boutique
6 € N°135
Septembre/Octobre 2016

Commander
16.15 € Les Aravis vus d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous