Capbreton - N°139 - Mai/Juin 2017

Grains de sable veut plus d’information

En photo : Alain Dassé (à gauche) et Jacques Schneider sont respectivement président et vice-président de Grains de sable.

 

Une association de propriétaires a (enfin) vu le jour à Capbreton. Elle entend «susciter les questions pertinentes et obtenir les bonnes réponses».

Alors que pratiquement toutes les communes de la Côte Sud des Landes comptent de puissantes associations de propriétaires, Capbreton – qui a pourtant le plus grand nombre d’habitants – n’en avait pas jusqu’à maintenant. Mais fin 2016, une poignée de résidents secondaires et de néo-résidents principaux ont déposé les statuts de Grains de sable, une «association d’aide au développement territorial», selon son président Alain Dassé. «Nous avons été frappés il y a deux ans par des travaux de voirie qui s’accumulaient sans véritable information de la population. Les messages qui étaient véhiculés sous forme de brochures, de sites Internet ou d’affichages en mairie s’apparentaient plutôt à de la communication publicitaire. Et puis il y a eu l’année dernière la mise en place du stationnement payant, rebaptisé “stationnement réglementé”, avec, un mois avant, la tenue d’une réunion de concertation alibi au cours de laquelle on nous a expliqué que le principe venait d’être adopté en conseil municipal… Il nous est apparu que la genèse et l’exécution des projets d’équipements publics et des opérations importantes sont trop souvent méconnues de la population. Avec Grains de sable, nous souhaitons nouer un dialogue avec les responsables communaux pour avoir des réponses aux questions que se posent les citoyens sur ces projets.»

Déjà une cinquantaine de membres, dont une vingtaine d’actifs, ont rejoint les rangs de Grains de sable. C’est en se basant sur leurs compétences professionnelles et personnelles que l’association entend analyser les projets communaux – mais aussi intercommunaux – au plan technique et financier et formuler des suggestions d’amélioration. «Il n’est pas question de prendre la place des décideurs, assure Alain Dassé. Nous souhaitons simplement faire profiter de nos savoir-faire les citoyens, les responsables communaux et les représentants des collectivités locales.» Et des compétences, l’association en a quelques-unes… Aujourd’hui retraité, le président Alain Dassé a fait toute sa carrière dans le domaine des transports et de la construction. Quant au vice-président, Jacques Schneider, lui aussi retraité, c’est un énarque qui a travaillé au ministère des Finances, dans une entreprise de défense et qui a dirigé une société de logement social…

A trois ans des élections municipales, l’association se défend de toute velléité électorale. «Nous sommes totalement indépendants et apolitiques.» Les statuts prévoient d’ailleurs qu’un membre qui souhaiterait se présenter à une élection nationale ou locale sera considéré ipso facto comme démissionnaire. Alain Dassé précise de plus que, contrairement à ce que son nom pourrait laisser entendre, l’association «ne souhaite pas travailler contre mais avec la municipalité». D’ailleurs, des contacts ont déjà été pris et «même si l’information continue à être parcellaire, elle s’améliore», estime Jacques Schneider.

Le dossier phare sur lequel Grains de sable travaille actuellement concerne le projet de réhabilitation du centre-ville (lire en page 11). «Dans ce projet, tout n’est pas à jeter, reprend Alain Dassé. Tout ce qui concerne le marché est plutôt bien. En revanche, le fleurissement ne peut pas être l’alpha et l’omega du projet. Ce doit être la cerise sur le gâteau. Nous regrettons qu’il n’y ait pas de philosophie d’ensemble.» L’association souhaiterait notamment une «remise à plat du stationnement», «la création d’activités à l’année au centre-ville» et «la mise en place d’un réseau de minibus en lien avec les communes voisines».

Mais elle entend également travailler sur d’autres sujets. «Nous sommes ravis de l’annonce de la création de comités de quartier [NDLR : leur mise en place est prévue après l’été], indique Jacques Schneider. Nous serons vigilants lors de leur démarrage qu’ils ne soient pas dans la critique permanente mais qu’ils mettent en avant la gestion de projets. Nous souhaitons aussi creuser le problème des transports même si cela ne concerne pas que Capbreton. Enfin, sur la préservation du cordon dunaire, nous n’avons pas de compétences spécifiques mais nous nous intéressons au sujet et nous serons là pour poser des questions de candides.»


Adhésion

Les personnes intéressées pour adhérer à Grains de sable peuvent envoyer leurs coordonnées (nom, prénom, mail ou adresse, téléphone) accompagnées de leur cotisation (10 € par adhérent et 5 € pour le conjoint) au siège de l’association : 2, rue Castagnet, 40130 Capbreton.

 

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 

Boutique
18.15 € L'île d'Oléron vue d'en haut

Commander
16.15 € Les Aravis vus d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous