Port d'Albret - N°111 - Septembre/Octobre 2012

La banderole de la discorde

 

 

«Grâce à M. le Maire, vous n'aurez plus de supermarché en centre-ville en 2014.» Joffrey Scomparin, propriétaire du magasin Spar, en plein centre de Vieux-Boucau, a déployé cette banderole sur son établissement le 10 août au matin. Le commerçant entendait dénoncer la chute de 40 % de son chiffre d'affaires consécutive, selon lui, à l'entrée en vigueur du nouveau plan de circulation décidé par la municipalité. «Une demi-heure après, le maire, un adjoint, huit gendarmes et un bulldozer étaient sur place pour faire enlever la banderole litigieuse, indique Jacques Liwerant, président de l'APPA. Une belle preuve de la liberté d'expression qui règne dans le village...» Directement mis en cause, le maire Pierre Froustey se défend de toute répression abusive. «Nous sommes en présence d'un commerçant qui a dépassé les limites acceptables. On ne peut pas faire n'importe quoi, n'importe où. Par exemple, on n'a pas le droit d'afficher des propos diffamatoires sur le domaine public, or c'est ce qui a été fait avec cette banderole. Si M. Scomparin veut la mettre à l'intérieur de chez lui, je ne le lui interdirai pas, même si c'est un lieu recevant du public et que, théoriquement, il n'en a pas le droit. En revanche, sur le domaine public, aucune banderole de ce genre ne sera acceptée, et j'ai employé les moyens nécessaires pour la faire retirer.»

 
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 



Boutique
18.15 € L'île d'Oléron vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous