Moliets-et-Maâ - N°141 - Septembre/Octobre 2017

Le festival d’arts renaît de ses cendres

L’art envahira de nouveau les rues de Moliets et Vieux-Boucau les 28 et 29 octobre prochains. Une association a repris l’organisation de feu Festi’arts.

L’année dernière, sous l’impulsion de la maire d’alors, Mireille Multeau, un festival d’art avait été organisé simultanément à Moliets, Messanges, Azur et Vieux-Boucau (JdP n° 136 et précédents). Quelque 130 artistes avaient, le temps d’un week-end, exposé leurs œuvres dans les rues des quatre communes, permettant au plus grand nombre d’avoir accès à l’art sans avoir besoin de pousser les portes d’une galerie. Plus d’un millier de personnes avaient ainsi pu apprécier la diversité des arts proposés : peinture, sculpture, graff, photographie, musique, arts de rue… Mais avec l’élection d’une nouvelle équipe à la municipalité, le festival menaçait de péricliter.

Pierre Vignal et Suzel Debronde-Masson, ex-élus de l’équipe de Mireille Multeau, n’ont pu se résoudre à cette éventualité. Bien décidés à surprendre le public une nouvelle fois, ils ont créé une association, estanqu’Arts, afin de reprendre l’organisation du festival et, plus largement, de promouvoir l’art et la culture tout au long de l’année. «Nous trouvions dommage d’arrêter de promouvoir l’art, explique Suzel Debronde-Masson, secrétaire d’estanqu’Arts. Il y avait une demande de la part des artistes et du public.»

Pour cette édition de reprise, le festival d’arts sera un peu plus modeste que l’année dernière. Les artistes n’exposeront que dans deux communes : à Moliets (place de la Mairie, aux abords de l’office de tourisme, sur l’esplanade de l’école et sur celle de l’église) et à Vieux-Boucau (place de la Mairie et place de l’Assemblée). Mais le programme est très complet. Outre les présentations d’œuvres d’art, le public pourra participer à des ateliers et des rencontres à thème, assister à des performances musicales ou d’artistes de rue. Un jeu de piste sera également organisé pour inciter les participants à découvrir tous les lieux d’exposition.

Si le festival d’arts constituera le point d’orgue de l’année pour estanqu’Arts, l’association entend également développer d’autres évènements en lien avec l’art. A l’occasion de la Mayade en mai dernier, elle a ainsi mis à disposition du public du matériel de peinture dans le but de réaliser une fresque commune tout au long de la journée. Un autre axe de travail consistera à mettre en lien artistes et commanditaires locaux. «Notre ambition ultime, c’est que les artistes puissent vivre de leur art», révèle le président Pierre Vignal.

Renseignements : www.estanquarts.com

 

En photo : Avec estanqu’Arts, Pierre Vignal et Suzel Debronde-Masson veulent promouvoir l’art et la culture tout au long de l’année.

 

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 

Boutique
6 € N°140
Juillet/Août 2017

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous