Dernière minute - N°131 - Janvier/Février 2016

Le Modern Express sous haute surveillance

Le cargo Modern Express, en dérive depuis six jours dans le golfe de Gascogne sans équipage, continue de se rapprocher des côtes aquitaines. Si la dernière tentative qui sera faite demain lundi 1er février, sous l’autorité de la préfecture maritime pour le remorquer ne réussit pas, «ce navire devrait s’échouer sur la côte sableuse du département des Landes entre lundi soir et mardi soir», a indiqué la préfecture des Landes dans un communiqué, dimanche 31 janvier. Le point d’échouage et l’heure attendue seront progressivement précisés par la préfecture maritime.

A ce jour aucune fuite de carburant n’a été observée. Si des brèches dans les soutes de carburant (qui contiennent environ 300 tonnes d’hydrocarbure) devaient se produire lors de l’échouage, «une pollution limitée pourrait se produire». Pour faire face à cette éventualité, l’État mobilise dès maintenant l’ensemble de ses moyens : les moyens de lutte anti-pollution (barrages, pompes, chaluts, matériel chimique de traitement des polluants, personnel militaire afférent) de la préfecture maritime qui seront utilisés autour du navire échoué pour contenir une éventuelle pollution et évacuer au plus vite les hydrocarbures restant dans le navire et les moyens de la zone de défense (dédiés au plan POLMAR terre) et du ministère de l'Intérieur (unités militaires de la sécurité civile) qui seront déployés pour faire face à une éventuelle pollution des plages et protéger les embouchures.

«Toutes les communes du littoral landais qui pourraient être potentiellement concernées ont été mises en alerte», précise encore le communiqué.

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 

Boutique
18.15 € L'île d'Oléron vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous