Capbreton - N°149 - Janvier/Février 2019

Le sport à l’honneur

A la mi-novembre, plusieurs évènements sont venus marquer l’attachement de la municipalité à ses associations sportives.

Petite révolution pour les 210 licenciés du club de handball de Capbreton. Suite à un arrêté municipal du 12 septembre dernier, il est désormais interdit d’utiliser des colles et résines destinées à faciliter la prise de balle dans toutes les installations sportives de la commune.

Les non-pratiquants ne le savent peut-être pas mais pour réceptionner plus facilement les ballons, les joueurs de handball s’enduisent les doigts de résine. L’astuce pratique a cependant un gros inconvénient : celui de laisser des résidus sur le revêtement des salles de sport. «En plus de présenter des risques pour la sécurité des autres utilisateurs en modifiant les caractéristiques de surface au sol, ces résidus, pour être nettoyés, nécessitent l’utilisation de produits d’entretien puissants, note Louis Galdos, adjoint aux associations, au sport et à la jeunesse. En interdisant l’usage des colles et résines, nous supprimons par là même le recours à ces produits nocifs pour l’environnement.»

110 ballons offerts

Pas question pour autant de laisser les joueurs capbretonnais se débrouiller avec des ballons glissants comme des savonnettes ! Pour permettre aux adhérents de continuer à s’entraîner dans les meilleures conditions sans grever les finances du club, la municipalité a offert à l’US Capbreton Handball 110 ballons équipés d’un grip spécial permettant une prise en main précise sans utilisation de résine. Les ballons, d’une valeur totale de 2 000 euros, ont été remis le 16 novembre par Louis Galdos et le maire Patrick Laclédère aux équipes et entraîneurs du club (photo). Ils seront utilisés lors des entraînements mais également lors de tous les matches de championnat organisés dans l’enceinte capbretonnaise.

Une exception sera néanmoins faite pour les équipes nationales qui viendront s’entraîner dans la commune (l’équipe de France féminine est notamment attendue du 26 juin au 5 juillet prochains). «Au niveau international, il n’y a pas encore de compétition éco-citoyenne, reprend Louis Galdos. Au nom de l’égalité des chances, nous permettrons donc aux équipes de France de s’entraîner avec de la résine.»

Nouveaux équipements au Gaillou

Au Gaillou aussi, il y a du nouveau. Au boulodrome, une terrasse couverte d’une valeur de 29 000 euros a été aménagée par les services techniques à l’arrière du club house. Elle permettra au club de pétanque d’organiser des moments de convivialité par tous les temps pour ses adhérents et lors des importantes compétitions qui y sont organisées tout au long de l’année.

Le club de tennis voisin n’est pas en reste. Après avoir racheté le bail des installations (179 000 euros) à l’ex-joueuse professionnelle Nathalie Tauziat en 2014 et réalisé d’importants travaux d’entretien depuis (bardage extérieur, éclairage), la municipalité a poursuivi son soutien aux amateurs de la balle jaune en leur avançant la trésorerie pour la création de deux terrains en résine (63 000 euros). «Le club nous remboursera sur cinq ans, indique le maire Patrick Laclédère. Mais comme l’investissement a été pris en charge par la commune, il n’aura pas à payer la TVA qui est remboursée aux collectivités.»

Lors de l’inauguration des deux équipements, qui a eu lieu le 19 novembre, Enedis, l’entreprise gestionnaire du réseau de distribution d’électricité, et l’association Au cœur des jumeaux (JdP n° 145) ont par ailleurs offert un défibrillateur aux présidents des deux clubs. L’appareil pourra être utilisé par les sportifs mais aussi par le public qui fréquente ces enceintes sportives. «La démarche de fournir des défibrillateurs aux communes constitue un véritable engagement dans les Landes avec l’association Au cœur des jumeaux, indique Christophe Cres, directeur territorial d’Enedis. Nos techniciens sont tous des secouristes, et il était donc tout naturel de s’impliquer dans ce partenariat de proximité.» En partenariat avec les pompiers, la municipalité va maintenant organiser des formations auprès des usagers des deux clubs afin que l’outil puisse réellement sauver des vies en cas de besoin.

 

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
16.15 € Les Aravis vus d'en haut

Commander
7.90 € L'île d'Aix vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous