Nature - N°97 - Mai/Juin 2010

Mer - ALR s’expose

Les activités d’Aquitaine Landes récifs sont variées et ne se cantonnent pas aux fonds océaniques.

sl97-24ar.jpgAfin de faire connaître ses activités, l’association Aquitaine Landes récifs (ALR) a réalisé une exposition. A l’occasion du Printemps des Landes (JdP n° 96), elle a investi pas moins de trois lieux pour la présenter : la maison du port de Capbreton, la maison des clubs de Vieux-Boucau et la Bergerie de Camentron à Messanges. «Réaliser cette quarantaine de panneaux nous a demandé six mois de travail et un investissement de 5 000 € hors main d’œuvre», indique le président Gérard Fourneau.
Il faut dire que le panorama est complet. L’exposition se scinde en effet en quatre parties, traitant chacune d’une facette de l’association. La première, composée de douze panneaux, présente l’association et les récifs. «Nous avons retracé l’historique du projet, et raconté chacune des immersions», explique Elodie Rubio, chargée de la gestion administrative d’ALR. Les photos prises par les membres de l’association montrent la richesse des fonds marins et sont accompagnées de petits textes explicatifs.
La deuxième série de panneaux (cinq au total) est consacrée aux pêches expérimentales réalisées par ALR et qui constituent «un complément au suivi scientifique en plongée».
La troisième partie de l’exposition (trois panneaux) relate le développement du nouveau récif Typi. Les trois structures de forme sl97-24br.jpgconique et dont l’intérieur peut être aménagé ont été réalisées en décembre dernier et devraient être immergées en juin sur les trois sites de Capbreton, Vieux-Boucau et Messanges à la faveur d’une sortie du baliseur Le Gascogne. «Nous serons la seule association à immerger en France une structure innovante en 2010», se réjouit le président.
La dernière partie de l’exposition, et aussi la plus importante avec dix-huit panneaux, révèle une activité jusqu’alors méconnue de l’association : les plongées dans le lac marin de Port d’Albret. Cette série retrace l’histoire de Vieux-Boucau et du détournement de l’Adour en 1578. Elle est enrichie d’une vieille carte du littoral datée de 1690, cadeau de l’association d’histoire locale, la Sadipac. Elle relate également l’histoire du creusement du lac à partir de 1976 puis sl97-24cr (2).jpgfait la part belle aux observations réalisées en plongées dans le lac tout au long de l’année 2009. Le foisonnement et la richesse des fonds sont impressionnants : anémones, crabes, multitudes d’espèces de poissons... La diversité qui peuple le fond du lac était jusqu’alors insoupçonnée. D’ailleurs, à la demande du président du Syndicat intercommunal de Port d’Albret, l’association va réaliser un inventaire de la faune et de la flore du lac. Elle pourra compter pour cela sur l’aide précieuse d’Aurélie Penne, ingénieur dans le domaine marin, embauchée depuis décembre 2009.

Site Internet : www.aquitaine-landes-recifs.fr

Photos (de haut en bas) : La richesse des fonds du lac de Port d'Albret était jusqu'alors insoupçonnée. Un hippocampe moucheté (Hippocampus guttulatus) - ALR - Thierry Avaro / Un dahlia de mer (Urticina felina) - ALR - Manu Rouzet / Un crabe verruqueux (Eriphia verrucosa) - ALR - Jean Célestrino
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 

Boutique
7.90 € L'île d'Aix vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous