Côte Sud des Landes - N°142 - Novembre-Décembre 2017

Noël de créateurs

La Côte Sud des Landes regorge d’artistes et de créateurs en tout genre. Petite sélection non exhaustive pour garnir avec originalité le pied du sapin !

 

L’Effet Mer offre une caverne d’Ali Baba de trésors locaux

D’aussi loin qu’elle se souvienne, Hélèna Lefort a toujours fabriqué des choses avec ses dix doigts. Bijoux, pliages, travaux d’aiguille… les loisirs créatifs font partie de sa vie. A tel point qu’il y a une dizaine d’années, afin de payer son permis de conduire et une partie de ses études, elle décide de mettre en vente les bijoux qu’elle crée. Le succès est tel qu’une fois ses études terminées et alors qu’elle travaille dans une entreprise de paysagistes, elle continue à fabriquer colliers, bracelets et autres boucles d’oreilles pour arrondir ses fins de mois. Jusqu’à l’année dernière où elle décide d’en faire son activité principale et d’ouvrir à Soustons une boutique pour exposer et vendre ses créations. Dans une partie de sa jolie maison aux volets bleus, Effet Mer ouvre ses portes en septembre 2016. «Je ne voulais pas seulement y présenter des bijoux, précise Hélèna Lefort. J’avais envie de proposer un lieu où il est possible de trouver des idées cadeaux quelles que soient ses envies et de mettre en avant le travail d’autres créateurs locaux.» Au fil de rencontres sur les marchés, elle en sélectionne une vingtaine originaires des Landes et du Pays basque, qu’elle expose dans sa petite boutique. Bijoux, bougies, confiture, tricot, couture bébé, articles de décoration, coussin, céramique, cosmétique naturelle, gamme en mohair, guirlande en origami, sapin et lampes en bois flotté, sac à vrac et lingettes lavables, vinyles décorés façon street art… du sol au plafond, ses découvertes donnent à Effet Mer des petits airs de caverne d’Ali Baba qu’on n’a pas envie de quitter. D’ailleurs pour prolonger le plaisir un petit salon de thé permet de déguster boissons chaudes, smoothies, glaces et pâtisseries artisanales au milieu de tous ces trésors…

Tarifs - Articles à partir d’une dizaine d’euros. 2 bis, place Sterling, 40140 Soustons. Tél. 09 81 62 23 17. Mail : leffetmersoustons@gmail.com. Facebook : L’Effet Mer par Martxuka

 

Des souvenirs à l’Encres Marine

Après des études d’arts appliqués à Toulouse et Montauban, Marine Senges a parcouru le globe pour travailler, tour à tour dans un bureau de tendances à Paris, pour une maison d’édition de design pour enfants à Amsterdam ou en tant que styliste pour le magazine Elle à Montréal… Graphisme, scénographie, photographie, création de décors, elle touche à tout. Quand elle revient du Québec il y a quatre ans, elle décide de s’installer sur la Côte Sud où elle a passé de nombreux étés dans la maison de ses arrière-grands-parents. «Depuis longtemps, dans mon carnet de croquis, j’avais un projet d’illustrations sur les lieux phares d’ici : les plages, les lacs, les monuments… Parallèlement, quand j’étais à Montréal j’ai rencontré des artistes dans un atelier de sérigraphie et cela m’a beaucoup plu. Je travaille essentiellement sur ordinateur et pour moi qui adore le travail manuel, c’est un peu frustrant. J’avais besoin de quelque chose de concret, de palpable… On m’a offert une racle de sérigraphie et quelques peintures et je me suis lancée dans cette technique que je ne connaissais pas.» A la main, elle réalise les dessins qui lui serviront de pochoir pour ses créations qu’elle sérigraphie dans son atelier de Seignosse et vend sous la marque Encres Marine.

Ses premières séries sont consacrées aux plages. «Chaque famille a une habitude ou une préférence par rapport à une plage en particulier. Ce sont des endroits qui créent un attachement, une émotion, une sensibilité. Comme une madeleine de Proust…» Capbreton, Hossegor, Seignosse… la jeune fille croque une quinzaine de plages différentes. Elle réalise également une série sur les plages du Pays basque. Touristes comme locaux tombent sous le charme de ses reproductions quasi exclusivement monochromes qui les ramènent à leurs endroits de prédilection. Devant le succès, la gamme s’enrichit d’illustrations iconiques de la Côte Sud : planches de surf, Méhari, baigneurs… «Au début, j’ai mis quelques créations en dépôt vente dans des magasins. Mais finalement, j’ai arrêté. Je préfère la vente directe sur les marchés, notamment à Hossegor. Le contact avec les clients, c’est important pour progresser et adapter mon travail à leurs demandes.»

Tarifs – 20 € la sérigraphie au format carte postale (10x15 cm), 39 € la sérigraphie carrés de 23x23 cm, de 69 à 79 € pour les grands formats (40x50 cm).

Marine Senges exposera ses créations dans le cadre du salon éphémère Quartier Moderne du 8 au 10 décembre à l’espace de l’Océan à Anglet.

 

Belle Vague parfume les bougies aux senteurs de vacances

Karin Aurora Henriksson est arrivée à Hossegor depuis sa Suède natale en 2003. «Je suis venue en vacances pour faire du surf… et je suis restée !» Tombée sous le charme de la Côte Sud, celle qui menait une brillante carrière dans l’audiovisuel et les médias entre Londres et Stockholm décide de poser ses bagages en France et de profiter des joies de l’océan. Elle travaille un temps pour des entreprises de surf, rencontre son mari et, trois enfants plus tard, décide de créer son entreprise. «Je me suis demandé ce qu’il manquait à Hossegor… et l’idée des bougies parfumées m’est venue.» Mais pas n’importe quelles bougies ! Son amour de la nature et de l’océan la pousse à fabriquer des produits durables et respectueux de l’environnement. Dans l’atelier qu’elle a aménagé chez elle – en attendant de trouver plus grand – elle réalise ses bougies Belle Vague à la main à partir de cire végétale de soja, de mèches en coton et d’huiles naturelles pour les senteurs. Les bougies sont présentées dans des contenants en verre et vendues dans des boîtes en bois produites localement et réutilisables.

Côté design, les origines scandinaves de la créatrice se retrouvent dans le minimalisme adopté : du blanc, du noir et du bois. Côté fragrances, elle se fie à ses goûts personnels et concocte des mélanges à base de noix de coco et de vanille, de figue sauvage et de bergamote, de mandarine et de jasmin ou encore de santal, de cuir et d’ambre… dans une collection comprenant quatorze bougies différentes. Mais le véritable coup de génie vient des noms donnés à chaque création. Inspirés par l’océan, ils offrent à eux seuls un billet retour pour les vacances : Indian summer, Beach cocoon, Plage perdue, Petite baigneuse, Côte sauvage… «Les touristes y voient un cadeau souvenir idéal et je vends dans toute la France à des gens qui ont la nostalgie des plages landaises !» Seule petite exception, pour la bougie Joyeux Noël qui mêle agréablement des senteurs d’orange douce, de cannelle et de clous de girofle… Pour cette fin d’année, la créatrice va également proposer une collection de diffuseurs de parfum reprenant les succès de la marque.

Tarifs - Petite bougie : 14 €, grande bougie : 26 €.

Sur la Côte Sud, les bougies Belle Vague sont vendues à Hossegor chez Philippine (153 avenue Paul-Lahary), chez Loulou in the wood (83 avenue de la Gare) et à la Villa Seren (111 avenue du Touring-Club), et à Capbreton au Baya Hôtel (85 avenue du Marechal de Lattre de Tassigny).

Il est également possible de les commander en ligne sur le site www.bellevague.com.

Enfin, Karin Aurora Henriksson vendra ses créations lors de marchés de Noël à Paris (8 et 9 décembre) et Bordeaux (du 15 au 17 décembre) avant d’exposer au salon Maison et objet du 19 au 23 janvier 2018 à Paris Villepinte.

 

Woodstache met du bois dans votre quotidien

Créée dans le Doubs en 2014, la marque Woodstache est capbretonnaise depuis mars 2016. «Nous cherchions un endroit pour développer notre entreprise mais surtout un lieu en accord avec nos principes pour fonder notre famille», expliquent les créateurs Julien Garret et Jessica Beaudoin. C’est sur la Côte Sud qu’ils ont trouvé leur équilibre et qu’ils fabriquent désormais leur gamme de produits customisés en bois. Grâce à leur machine de découpe laser, ils réalisent des coques de portables pour iPhone, des covers pour MacBook, des claviers pour ordinateurs avec rétroéclairage et des accessoires de décoration comme l’incontournable balançoire skate, dans toutes sortes d’essences de bois choisies pour leur rendu esthétique. «Je suis Franco-Américaine et nous voyageons régulièrement aux Etats-Unis, révèle Jessica Beaudoin. C’est là-bas que nous avons eu l’idée de Woodstache il y a six ans, devant l’engouement pour les coques et les lunettes en bois. A l’époque il n’y avait rien de ce genre en France et on s’est dit qu’il y avait quelque chose à faire.» Pari gagné ! Depuis leur arrivée dans les Landes, les fondateurs ont embauché quatre personnes pour répondre à la demande et ont élargi leur gamme en travaillant désormais tout ce qui est organique : le bois bien sûr, mais aussi le liège (de Soustons) et même la pierre. La dernière nouveauté de la marque est ainsi une coque pour MacBook en pierre naturelle brute !

Soucieuse de proposer des produits respectueux de l’environnement, Woodstache fabrique l’ensemble de ses produits en France et ne travaille qu’avec des fournisseurs basés dans l’Hexagone. Par ailleurs, la marque offre la possibilité à ses clients de s’engager dans une démarche d’achat responsable. A chaque commande en ligne, il leur est proposé de verser 0,99 € à l’association Reforest’Action pour replanter un arbre dans la forêt landaise.

Tarifs - Articles de décoration à partir de 11,90 €, coque pour iPhone à partir de 29,90 €, cover pour MacBook à partir de 49,90 €

Achat en ligne sur le site www.woodstache.com. Livraison offerte en France.

 

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous