Sommaire du journal N°148 - Novembre/Décembre 2018

Chers lecteurs,

Le désensablement du lac d’Hossegor va-t-il enfin commencer ? On sait que c’est l’un des chevaux de bataille de la SPSH, la Société de propriétaires à Soorts-Hossegor, qui a dénoncé «30 ans d’incurie». MACS, la communauté de communes Maremne Adour Côte Sud, a enfin pris le taureau par les cornes et annonce le début des travaux avant la fin novembre malgré l’opposition de la Sepanso, Société pour l’étude, la protection et l’aménagement de la nature du Sud-Ouest, qui pointe du doigt la toxicité des sédiments. On fait le point, dans ce journal, de ce dossier interminable.

On ne sait pas encore de façon officielle si le surf fera partie des disciplines olympiques des JO de Paris en 2024, la décision sera prise par le CIO en décembre 2020. Mais, d’ores et déjà, les stations se positionnent. Lacanau, qui accueille depuis 40 ans la plus ancienne compétition du circuit professionnel, avait dégainé la première en annonçant, en partenariat avec Bordeaux Métropole, la création d’un gigantesque bassin artificiel à vagues. Mais voici que la Côte Sud des Landes et Biarritz ripostent avec, il y a quelques jours, l’annonce d’une candidature commune avec la création, là aussi, d’un bassin à vagues à Castets...

Vieux-Boucau se distingue par rapport à beaucoup d’autres communes en refusant la vidéo-surveillance sur son territoire. «Je préfère engager quatre ou cinq policiers supplémentaires pour la saison», dit le maire, Pierre Froustey, qui revendique le droit d’aller et venir sans être tout le temps observé. 

Claude Fouchier

Côte Sud des Landes

MACS

Capbreton

Soorts-Hossegor

Seignosse

Soustons

Vieux-Boucau

Messanges

Moliets-et-Maâ

Petites annonces

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :

Boutique
16.15 € Les Aravis vus d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous